Toutes les infos "Vite dit"

>> Fuite sur l’étage Fregat à Kourou: une vanne en cause

Par kosmosnews | 10 juillet 2020
Des experts russes du cosmodrome de Kourou en Guyane française ont trouvé la raison de la fuite de carburant toxique de l’étage d’injection Fregat, une valve défectueuse, qui sera envoyée en Russie pour des examens, a déclaré à RIA Novosti un porte-parole de Lavochkine, son constructeur. “La raison de la fuite de carburant toxique du bloc d’appoint Fregat au port spatial de Kourou était un dysfonctionnement d’une valve“, a déclaré la source de l’agence. “Après la neutralisation (élimination des résidus de carburant toxique – NDLR) des réservoirs d’oxydant de l’étage, il est prévu de démonter la vanne défectueuse et de l’envoyer en Russie pour examen“, a-t-il ajouté. En mai, Roscosmos a déclaré à RIA Novosti que des experts français avaient enregistré des alarmes périodiques du système de détection de vapeur d’oxydant (tétraoxyde d’azote toxique) sur le site de stockage du Fregat à Kourou. Pour éliminer le problème, des spécialistes de Lavochkine sont arrivés au cosmodrome,et sont actuellement engagés dans une longue procédure pour éliminer l’oxydant résiduel de l’étage supérieur. Ce Frégat était destinée à lancer le satellite Falcon Eye-2 des Emirats Arabes Unissur le lanceur Soyouz-ST. Le lancement était prévu début mars, mais a été repoussé à la mi-octobre en raison notamment de la fermeture temporaire du Centre spatial de Kourou à cause de la pandémie de coronavirus. Source: RIA Novosti Lire plus

>> Le cargo Progress MS-13 s’est décroché de l’ISS et va brûler dans l’atmosphère jeudi à 0h05 heure de Paris

Par kosmosnews | 8 juillet 2020

Le cargo Progress MS-13, qui s’est détaché de la Station spatiale internationale mercredi, sera immergé (du moins ses débris) dans l’océan Pacifique jeudi soir. Cela a été rapporté par le service de presse de Roscosmos.

Mercredi, le vaisseau s’est désamarré de l’ISS à 21 h 22, heure de Moscou. A 00:31 heure de Moscou, le système de propulsion Progress MS-13 sera activé 4 minutes pour le freinage. 

“Conformément aux données de calcul des spécialistes du TsOUP, à 1 h 05, heure de Moscou, le cargo Progress MS-13 entrera dans l’atmosphère terrestre”, a déclaré Roscosmos. La société d’État a expliqué que des éléments incombustibles seront immergés dans une région non navigable de l’océan Pacifique.

Le cargo a été lancé sur la fusée Soyouz-2.1a depuis le site 31 du cosmodrome de Baïkonour le 6 décembre 2019. Avec à bord, 650 kg de carburant, 420 kg d’eau, 1 360 kg de cargaison sèche et 50 kg de bouteilles d’oxygène. Le vol vers l’ISS s’est déroulé selon un programme de trois jours.

À bord de l’ISS se trouvent désormais les cosmonautes russes Anatoly Ivanishine et Ivan Wagner, ainsi que les astronautes américains Christopher Cassidy, Douglas Hurley et Robert Benken.

 

Lire plus

>> Ivan Safronov, conseiller du DG de Roscosmos, arrêté par le FSB

Par kosmosnews | 7 juillet 2020
A Moscou, le conseiller du directeur général de Roscosmos , Ivan Safronov, a été arrêté, a indiqué le service de presse de la société d’État. Il a été inculpé en vertu de l’article 275 du Code pénal de trahison d’État. Il est précisé que la détention de Safronov ne concerne pas son travail à Roskosmos. De 2010 à 2019, Ivan Safronov a été correspondant de Kommersant, puis est devenu correspondant spécial du journal Vedomosti. Il a été nommé à la fin mai de cette année au poste de conseiller de Dmitry Rogozine sur la politique d’information. Comme indiqué dans un commentaire de RIA Novosti, le rédacteur en chef de Kommersant Vladimir Zhelonkine, il ne sait pas quelle pourrait être la raison de la détention de Safronov. À la question de savoir si sa publication est en cuause, il a répondu par la négative. Selon le portail des magistrats de Moscou, l’été dernier, les forces de l’ordre ont tenté de tenir le journal Kommersant pour responsable de la divulgation de secrets d’État mais sans préciser quel article était en cause. Selon le service de presse de Roscosmos Ivan Safronov n’avait pas accès à des dossiers sensibles. Sources: Roscosmos et RIA Novosti Lire plus

>> La nouvelle sélection de cosmonautes russes débutera en juillet et les résultats annoncés en octobre

Par kosmosnews | 27 juin 2020

Selon l’agence TASS, la prochaine étape de la sélection des candidats groupe russe des cosmonautes commencera en juillet, après quoi trois à six personnes rejoindront l’escouade. Ceci est indiqué dans un article du journal de Roscosmos “Espace russe” .

La phase de sélection en personne devrait commencer en juillet <…> 28 candidats (dont trois femmes) ont reçu une invitation. Quant aux gagnants du concours, ils seront annoncés en octobre. À l’issue de la phase en personne, le corps des cosmonautes devrait se reconstituer de trois à six candidats“, indique le document.

Au total, 1 404 appels ont été acceptés dans le cadre du concours. Début juin, 156 candidats avaient fourni un ensemble complet de documents, dont 123 hommes et 33 femmes.

L’article précise également que 13 des candidats sont des employés de l’industrie spatiale et 11 des militaires. «Il est intéressant de noter que parmi les participants au recrutement actuel, il y avait aussi ceux qui se sont essayés en 2018. Il n’y a que 13 de ces personnes, mais combien d’entre eux sont des hommes et combien de femmes sont inconnues», indique l’article.

 

Lire plus

>> Coronavirus à Baïkonour, infectés: 143, hospitalisés: 60, rétablies: 28, décès: 1

Par kosmosnews | 26 juin 2020

Le travail au cosmodrome de Baïkonour se poursuit normalement, malgré la propagation du coronavirus et l’augmentation des restrictions dans la ville du même nom. Cela a été rapporté vendredi à TASS par le service de presse de Roscosmos.

Le cosmodrome de Baïkonour continuera de fonctionner normalement, en tenant compte de toutes les mesures préventives“, a indiqué la société d’État.

À Roscosmos, il a été noté que la désinfection a lieu deux fois par jour dans le transport automobile officiel qui transporte les travailleurs au cosmodrome. Le traitement régulier des bâtiments administratifs, des locaux, des pas de lancement et des complexes techniques a lieu, les spécialistes ont des désinfectants. “Seuls les produits qui ont passé la certification appropriée sont utilisés pour la désinfection“, a souligné le service de presse.

Dans les installations du port spatial, il a été précisé par la société d’État, que des travailleurs médicaux sont de service pendant la journée, des avertissements sonores sur la prévention sont déclenchés plusieurs fois par jour, et les informations nécessaires sont disponibles sur des stands et des moniteurs spéciaux.

Plus tôt, l’administration de la ville de Baïkonour a annoncé l’introduction de mesures restrictives sévères en raison de la propagation du coronavirus. En particulier, la ville a repris son auto-isolement et a limité le temps qu’il était possible de passer dans la rue de 06h00 à 21h00. Les nouvelles mesures entrent en vigueur le 27 juin, ainsi que les mesures précédemment adoptées, seront valables jusqu’au 5 juillet.

Au 26 juin, le nombre de cas enregistrés d’infection au coronavirus dans la ville atteignait 143, 60 personnes sont hospitalisées, 28 sont sorties après leur rétablissement. Dans le même temps, le 18 juin, le premier cas mortel a été signalé parmi les personnes infectées par le coronavirus dans la ville de Baïkonour.

Lire plus

>> Mort aux États-Unis de Sergueï Nikitich Khrouchtchev

Par kosmosnews | 21 juin 2020
Sergei Nikitich Khrushchev, le fils de l’ancien dirigeant soviétique Nikita Sergeyevich Khrushchev, est décédé aux États-Unis à la 85e année de sa vie, a déclaré son ami Gary Powers à RIA Novosti repris par Novosti Kosmavtiki

J’ai eu l’occasion de contacter sa famille et ils ont confirmé qu’il était décédé“, a expliqué la source.

Cette information de RBK a été confirmée par la petite-fille de Sergueï Khrouchtchev, Nina. Un ami de la famille, l’ex-diplomate Mark Harrison a déclaré à REN TV que le fils d’un ancien dirigeant soviétique est décédé le 18 juin.

Les circonstances de la mort de Khrouchtchev sont en train d’être clarifiées.

Sergueï Nikitich Khrushchev en 1958-1968 a travaillé au bureau de conception de Chelomeï, a participé à la création de missiles de croisière et balistiques, à celle du lanceur Proton et des navires de transport d’approvisionnement dans le cadre du programme Almaz (Salyout militaire). En 1963, il a reçu le titre de Héros du travail socialiste.

Dans les années 1990 Khrouchtchev Jr. a déménagé aux États-Unis, a obtenu la citoyenneté américaine en 1999.

 

Lire plus

>> Les experts russes retirent les restes de carburant toxique s’échappant du bloc d’injection Fregat à Kourou

Par kosmosnews | 20 juin 2020
Des experts russes retirent les restes de carburant toxique s’échappant du bloc d’appoint Fregat du centre spatial de Kourou en Guyane française, a déclaré à RIA Novosti un porte-parole de Roscosmos.

Il s’agit d’une procédure assez longue, mais il sera ensuite possible de déterminer les moyens de résoudre le problème“, a-t-il déclaré.

Le système de détection des vapeurs d’oxydant (tétraoxyde d’azote, toxique) sur le site de stockage du Fregat à Kourou a fonctionné le 21 mai. Le 6 juin, des spécialistes russes sont arrivés au port spatial pour inspecter l’étage supérieur et déterminer au préalable le volume supplémentaire des opérations nécessaires. Fregat devait participer au lancement du satellite Falcon Eye-2 UAE sur le lanceur Soyouz-ST-A. Le démcollage était prévu pour début mars, mais il a dû être reporté en raison d’un autre problème avec le même bloc. En conséquence, il a été décidé de le remplacer. Mais à la mi-mars, le centre spatial de Kourou a été fermé de à cause la pandémie de coronavirus, de sorte que le lancement a été reporté à la mi-octobre. Par conséquent, des spécialistes de Lavochkine ont déchargé le carburant du Fregat et sont rentrés dans leur pays d’origine fin avril.

 

Lire plus

>> Aujourd’hui un train avec les trois étages du lanceur Proton-M et l’étage Briz-M est arrivé au complexe technique de Baïkonour pour la préparation du lancement d’Express-80 et d’Express-103

Par kosmosnews | 15 juin 2020

Le lanceur Proton-M, conçu pour lancer les satellites Express, a été livré par Khrunichev au cosmodrome de Baïkonour.

Aujourd’hui, le 15 juin 2020, un train avec les trois étages du lanceur Proton-M et le booster Briz-M, est arrivé au complexe technique pour Proton pour préparer le lancement en grappe d’Express-80 et Express-103.

Conformément au calendrier de la campagne de lancement, les opérations technologiques programmées avec le lanceur Proton-M commenceront prochainement sur le complexe technique du cosmodrome.

Lire plus

>> Vidéo-conférence internationale sur l’exploration lunaire: pas d’informations concrètes

Par kosmosnews | 12 juin 2020

On ne sait rien de la vidéo-conférence qui a eu lieu le 9 juin. Du moins du côté russe.

Selon TASS des représentants de Roscosmos ont participé à une conférence multilatérale en ligne des chefs d’agences spatiales de plusieurs pays étrangers, lancée par la NASA, au cours de laquelle ont été discutés les programmes habités et robotiques d’exploration de la lune. Cela a été rapporté jeudi par TASS dans le service de presse de Roscosmos.

La majeure partie du temps a été consacrée aux rapports de leadership de la NASA sur l’exploration habitée et robotique de la lune et de l’espace lointain, en particulier les plans américains pour la mise en œuvre du programme lunaire Artemis, la préparation des accords Artemis, ainsi que les perspectives de partenaires étrangers de participer au projet de création de la plateforme orbitale lunaire Gateway à usage civil “, a-t-on déclaré dà Roscosmos.

Lors de la conférence, le directeur du département des programmes spatiaux habités, Alexander Bykov, a commenté les plans russes pour l’exploration de la lune, ainsi que la participation éventuelle de la partie russe au projet Gateway, a indiqué le service de presse.

Outre le leadership des agences spatiales étrangères des pays participant au programme de la Station spatiale internationale, les chefs des départements spatiaux nationaux des Émirats arabes unis, de la Corée du Sud, de l’Inde et de l’Australie ont assisté à l’événement.

Lire plus

>> Progress MS-15 pourrait rester à l’ISS jusque fin avril 2020 et servir à écarter le module PIRS

Par kosmosnews | 11 juin 2020

Si l’on en crois le programme actuel des vols vers l’ISS, Progress MS-15 qui doit décoller le 23 juillet de cette année, pourrait voir sa mission prolongée jusqu’en avril 2021.

Il pourrait alors décrocher le module PIRS pour faire de la place à l’arrivée du module Naouka (MLM) lancé quelques jours avant. Sa mission atteindrait alors plus de 270 jours en orbite.

Ce serait tout bénéfice puisque cela éviterait d’utiliser un autre Progress pour ce travail. Encore faut-il que les réserves à bord de la station soient suffisantes.

Normalement la durée de vie de ce type d’engin n’est que d’environ 6 mois, mais ce qui est vrai pour la version pilotée (soyouz) a moins d’importance pour un cargo: en cas de dysfonctionnement aucune vie n’est mise en danger.

A suivre.

Lire plus

>> Les spécialistes russes à Kourou ont examiné le bloc d’injection Fregat qui a laissé échapper des vapeurs toxiques

Par kosmosnews | 10 juin 2020

Des experts russes du cosmodrome de Kourou en Guyane ont examiné le bloc d’injection Fregat, depuis lequel du carburant toxique s’est échappé. Le fabricant enquêtera sur la situation, a déclaré à RIA Novosti un porte-parole de Roscosmos.

Plus tôt, un représentant du service de presse de Roscosmos a déclaré à RIA Novosti que le 21 mai, des experts français avaient enregistré des alarmes périodiques du système de détection des vapeurs d’oxydant (tétraoxyde d’azote toxique) adans la salle de stockage du Fregat à Kourou. Pour résoudre le problème, il a été décidé d’envoyer des spécialistes russes qui sont arrivés sur place le 6 juin.

Le 8 juin, un groupe de spécialistes de Lavochkine a commencé à déterminer les raisons de la détection de vapeurs d’oxydant sur le site de stockage de l’étage supérieur Fregat au cosmodrome de Kourou en Guyane française. Le premier jour, une inspection externe a été effectuée et l’étendue des opérations nécessaires a été préalablement déterminée” a déclaré un porte-parole de Roskosmos.

Selon lui, les données obtenues lors de l’inspection “ont déjà été envoyées à  Lavochkine pour une analyse plus approfondie et l’élaboration d’un ensemble de mesures pour étudier les causes du problème“.

L’interlocuteur de l’agence a ajouté que pour évaluer la situation avec le Fregat, les spécialistes avaient toutes les compétences nécessaires pour assurer un travail dans des conditions pspéciales. “Tous les travaux sont effectués dans le strict respect des règles de sécurité et dans le respect des exigences sanitaires et épidémiologiques de l’ OMS“, a-t-il ajouté.

Cet étage Fregat est conçu pour lancer le satellite Falcon Eye-2 de l’UAE sur le lanceur Soyouz-ST-A. Le lancement était initialement prévu en mars, mais a été reporté à octobre en raison d’un autre problème avec Fregat et de la fermeture temporaire du cosmodrome de Kourou en raison de la pandémie de coronavirus.

 

Lire plus

>> Il y a exactement 35 ans, le 8 juin 1985, le vaisseau de sauvetage Soyouz T-13 avec des cosmonautes soviétiques à bord s’est approché de la station Salyut-7 pour rétablir son fonctionnement.

Par kosmosnews | 8 juin 2020

Le 6 juin 1985, une expédition composée de Vladimir Dzhanibekov et Viktor Savinykh sur le vaisseau spatial habité Soyouz T-13 est partie du cosmodrome de Baïkonour. Ce vol célèbre est toujours considéré comme le plus difficile de toute l’histoire de l’exploration spatiale habitée, car il impliquait l’amarrage et le travail sur un objet pratiquement incontrôlable – la station orbitale Salyout-7.

Il y a exactement 35 ans, le 8 juin 1985, le vaisseau de sauvetage Soyouz T-13 avec des cosmonautes soviétiques à bord s’est approché de la station Salyut-7 pour rétablir son fonctionnement. Malgré l’échec de l’amarrage manuel pour la première fois, Dzhanibekov et Savinykh ont prouvé la possibilité fondamentale d’assurer une connexion étroite d’un vaisseau spatial de type Soyouz actif à n’importe quel objet dans l’espace. Plus tard, les astronautes ont complètement fait face à la tâche, malgré les conditions extrêmes – même le système de contrôle de la température ne fonctionnait pas sur Salyout-7.

Après plusieurs jours de dur labeur, un dysfonctionnement du système de contrôle de l’alimentation a été détecté et éliminé. En raison d’un arrêt d’urgence de tous les systèmes embarqués, la température dans les compartiments de la station orbitale était tombée en dessous de zéro Celsius. Le 16 juin, les astronautes ont réussi à connecter les batteries de la station directement aux panneaux solaires, à la réchauffer et à rétablir son fonctionnement, et le 23 juin, le cargo Progress-24 s’est amarré automatiquement.

Le 18 septembre 1985, le vaisseau spatial habité Soyouz T-14 amarré avec Georgy Grechko, Vladimir Vasyutine et Alexander Volkov à bord, et le 26 septembre, Vladimir Dzhanibekov et Georgy Grechko sont revenus sur Terre. Savinykh, Vasyutin et Volkov ont continué à travailler en orbite. Au cours de ce vol, Victor Savinyh a reçu la deuxième étoile du héros et Vladimir Dzhanibekov a reçu le titre de major général de l’aviation.

Lire plus

>> Chez Energomash un nouvel essai “au feu” réussi du moteur-fusée RD-180 destiné au lanceur Atlas-5

Par kosmosnews | 7 juin 2020
Chez Energomash un nouvel essai “au feu” réussi du moteur-fusée RD-180.

Le programme d’essais a été réalisé dans son intégralité, les essais ont été effectués comme d’habitude. Le moteur-fusée liquide RD-180 est conçu et fabriqué par NPO Energomash. Conçu pour être utilisé dans le cadre des lanceurs américains Atlas-5.

 

Lire plus

>> Début de la formation de l’équipage de secours du vaisseau Soyouz MS-17

Par kosmosnews | 7 juin 2020

Le 5 juin 2020, au TsPK a commencé la formation de l’équipage de secours du vaisseau spatial habité Soyouz MS-17, qui a été établi en raison du risque accru dans le contexte de la pandémie de coronavirus COVID-19. L’équipage comprend les cosmonautes Roscosmos Anton Shkaplerov et Andreï Babkine.

Lire plus

>> Les spécialistes de Lavochkine sont arrivés en Guyane pour éliminer les fuites de carburant toxique du bloc d’injection Fregat stocké au Centre spatial de Kourou.

Par kosmosnews | 7 juin 2020

Les spécialistes de Lavochkine sont arrivés en Guyane pour éliminer les fuites de carburant toxique du bloc d’injection Fregat stocké au Centre spatial de Kourou.

 

Lire plus