Comment le projet européen ExoMars sera-t-il transformé en projet russe ?

Un centaure sur une base de rover. NPO Lavochkine (qui fait partie de Roscosmos) a publié dans le dernier numéro de son journal Vestnik (en dernière page) des informations [succintes] sur le projet d’une nouvelle station interplanétaire automatique martienne russe. Elle devrait comprendre un module de vol et un module d’atterrissage avec une plate-forme stationnaire…

Lire la suite

La mission russe sur Mars aura besoin d’une nouvelle plate-forme d’atterrissage

La plateforme d’atterrissage chez NPO Lavoctchkine initialement prévue pour ExoMars 2022. Image d’archives. Une nouvelle plateforme d’atterrissage devra être fabriquée pour mener à bien le programme russe d’exploration de Mars après le refus de l’Agence spatiale européenne de mettre en œuvre le projet commun ExoMars 2022 avec Roscosmos. Actuellement, le module d’atterrissage russe avec la…

Lire la suite

ExoMars victime de la situation géo-politique

Le rover européen restera sur Terre ©ESA. ExoMars 2022 a terminé sa vie avant d’avoir commencé. Ce jour Roscosmos a reçu une lettre de Josef Aschbacher, DG de l’ESA, signifiant le renoncement de l’ESA à la coopération avec Roscosmos et donc l’arrêt du projet ExoMars 2022 qui devait envoyer vers Mars et sur Mars le…

Lire la suite

Quel sort pour ExoMars 2022?: tout dépend de la décision finale de l’ESA

Le lanceur Proton au Centre Khrounichev à Moscou en préparation pour son départ pour Baïkonour. Selon Dmitry Rogozine, DG de Roscosmos, le sort d’ExoMars 2022 repose sur la décision finale de l’ESA: « En attendant la décision finale de l’Agence spatiale européenne concernant le sort de la mission conjointe ExoMars 2022, Roscosmos confirme que les éléments…

Lire la suite

L’Europe a qualifié le lancement de la mission ExoMars avec la Russie en 2022 de peu probable

Dans le cadre de sanctions mutuelles entre Roscosmos et l’Agence spatiale européenne, le lancement de la mission conjointe ExoMars à l’automne 2022 est peu probable. Cette déclaration a été faite par l’Agence spatiale européenne (ESA) à la suite d’une réunion avec les États membres, écrit Gazeta.ru. «En ce qui concerne la poursuite du programme ExoMars,…

Lire la suite

Le lanceur Proton-M pour ExoMars 2022 est envoyé à Baïkonour

Le lanceur Proton au Centre Khrounichev à Moscou en préparation pour son départ pour Baïkonour. Le Centre Khrunichev a préparé le lanceur Proton-M pour le lancement de la station interplanétaire automatique russo-européenne ExoMars 2022 vers Mars qui sera envoyée au cosmodrome de Baïkonour. « Le lanceur Proton-M a été fabriqué et a achevé un cycle…

Lire la suite

Des nouvelles des futurs satellites et sondes automatiques russes

Pavel Kazmerchouk, concepteur général de Luna-25. Le mercredi 26 janvier 2022, l’Académie des sciences de Russie a accueilli le Conseil sur l’espace, auquel ont participé des représentants de Roscosmos et de NPO Lavochkine (Khimki). Mikhail Khailov, directeur général adjoint de Roscosmos, a rappelé qu’en février 2021, le vaisseau spatial hydrométéorologique hautement elliptique Arktika-M n° 1…

Lire la suite

ExoMars-2022: des nouvelles des tests du rover Rosalind Franklin

Le rover Rosalind Franklin sur le module de descente Kazakchok. La première descente simulée du rover ExoMars 2022 depuis la plate-forme d’atterrissage de Kazachok a terminé une année chargée de préparation, et maintenant la mission est en bonne voie pour son lancement en septembre 2022. Le rover Rosalind Franklin de l’Agence spatiale européenne démarre l’année avec…

Lire la suite

Un nouveau système de rendez-vous automatique en développement pour Orël

Le vaisseau Orël. Un système fondamentalement nouveau pour le rendez-vous et l’amarrage des engins spatiaux est en cours de développement à l’Institut de recherche scientifique sur les instruments de précision (NII TP, une société du holding Russian Space Systems [RKS] de la société d’État Roscosmos). Ce système sera utilisé à la fois dans les orbites…

Lire la suite

Misourkine continue les expériences post-vol dans le cadre du programme Constellation

Alexandre Misourkine à bod de l’hélicoptère du TsPK. Alexandre Misourkine a été le premier des cosmonautes à participer à des tests post-vol sur un hélicoptère et un simulateur de rover dans le cadre de l’expérience « LM-21/22 Constellation ». L’expérience elle-même est menée au Centre d’entraînement des cosmonautes (TsPK) depuis 2013. Cependant, auparavant, ses principaux composants étaient…

Lire la suite