Roscosmos a souligné son rôle à l’ONU pour garantir une exploration spatiale équitable

 

La Lune photographiée par Oleg Kononenko.

La Lune photographiée par Oleg Kononenko.

La Conférence sur les activités durables sur la Lune, organisée par l'ONU, est devenue une plateforme pour trouver des solutions consensuelles sur la question de l'exploration spatiale.

C'est ce qu'a déclaré à TASS Tatiana Tishchenko, directrice du département de coopération internationale de Roscosmos.

"L'utilisation de ce format lors des discussions sur les projets d'exploration lunaire facilite la prise de décision sur la forme des futures missions dans le cadre des documents juridiques fondamentaux sur l'espace par consensus et non unilatéralement", a-t-elle déclaré en marge de l'événement.

Tishchenko a noté que la conférence a réuni sur un seul site un grand nombre de participants aux activités spatiales. Sur cette base, il est devenu possible non seulement de transmettre à la communauté mondiale les buts et objectifs des grands projets internationaux d'exploration lunaire, mais également de procéder à un échange de vues entre tous les participants aux activités spatiales, y compris le secteur privé.

Le 18 juin, le Bureau des affaires spatiales des Nations Unies a tenu sa première conférence sur les activités durables sur la Lune. L'événement a eu lieu à Vienne. Le cosmonaute russe, héros de la Russie et de l'Union soviétique Sergueï Krikalyov a pris la parole à l'ouverture de la conférence. Les cosmonautes russes à bord de l'ISS se sont également adressés aux participants à la conférence.

Source: TASS; Crédits photographiques: cosmonaute Oleg Kononenko/Roscosmos et Roscosmos

Tatyana Tishchenko.

Tatyana Tishchenko.