Le pas de lancement n°1 de Baïkonour (dit "Gagarin Sart") vu depuis un drone.

Le pas de lancement n°1 de Baïkonour (dit "Gagarin Sart") vu depuis un drone.

Aujourd'hui, 1er avril 2021, à 08h51 heure de Moscou, une "flash mob" programmé pour coïncider avec la célébration de la Journée de l'astronautique s'est tenu sur le site n°1 («Gagarinsky start») du cosmodrome de Baïkonour.

Plus de 300 employés du Yuzhny Space Center (une succursale du TsENKI) se sont alignés au niveau «zéro» pour former le mot légendaire ПОЕХАЛИ! (qu'on peut traduire par "let's go" en anglais ou bien "Allez!" ou en encore "C'est parti!" en français), une expression que Youri Gagarine a prononcé le 12 avril 1961 dans les premières secondes du lancement de Vostok-1 pour devenir le premier humain dans l'espace.

Des représentants des Centres d'essais du complexe technique ont pris part à l'action. L'heure de la mise en place n'a pas été choisie par hasard - c'est à ce moment-là que le satellite russe de télédétection terrestre "Resurs-P" est passé au-dessus du cosmodrome de Baïkonour et a pu prendre une photo du fameux "Gagarin Launch Pad".

Une surprise a également été préparée pour les ouvriers du cosmodrome. Le fils de l'un des employés, vêtu de la combinaison spatiale originale Sokol-K, a parcouru le trajet des cosmonautes jusqu'à l'ascenseur pour être amené jusqu'au vaisseau spatial.

Les événements festifs à Baïkonour se poursuivront avec des compétitions sportives, des programmes de concerts et des cadeaux pour les employés de la branche TsENKI, le Centre Spatial Yuzhny.

C'est l'occasion de redécouvrir ce pas de lancement mythique, à l'arrêt depuis plus d'un an, en attente d'une mise à niveau pour le rendre capable de lancer la version 2 du lanceur Soyouz. Cette modernisation devrait être financée de façon tripartite: Russie/Kazakhstan/Emirats Arabes Unis. Mais les accords ne sont pas encore finalisés et la pandémie virale n'a fait que ralentir le processus. Ajouté à cela une certaine incertitude de la Russie concernant l'intérêt de disposer d'un second pas de lancement soyouz à Baïkonour ou bien de le transformer en un pas pour une version légère du lanceur Soyouz-5 (Soyouz-6). Depuis l'orientation future de la Russie vers des lanceurs au méthane et réutilisable continue certainement de nourrir la réflexion.

On aimerait bien que ce pas de lancement continue son service comme depuis plus de 60 ans.

Source et crédits photographiques: TsENKI/Roscosmos

Les employés formant le mot Poekhali! au pied de la tour de service du pas de lancement n°1 de Baïkonour.

Les employés formant le mot Poekhali! au pied de la tour de service du pas de lancement n°1 de Baïkonour.

La même chose vue de l'espace.

La même chose vue de l'espace.

Le pas de lancement "Gagarin Start" vu pasr le satellite Resours-P.

Le pas de lancement "Gagarin Start" vu pasr le satellite Resours-P.