Le projet Artemis de la NASA.

Le projet Artemis de la NASA.

Nous n'y avons jamais cru vraiment... 2024 cela a toujours semblé infaisable! Mais avec la puissance des USA rien ne semble impossible...

Il n'est pas dans nos habitudes de rédiger des articles sur l'activité spatiale d'autres pays puisque ce n'est pas l'objet de notre site. Mais dans le cas présent cette information fait écho à notre article (voir ici) sur la recherche de stratégie à Roscosmos.

On apprend par TASS que la tâche d'atterrir sur la lune en 2024, fixée par l'ancienne administration du républicain Donald Trump, semble irréaliste en raison du manque de financement. Le chef par intérim de la National Aeronautics and Space Administration (NASA) des États-Unis, Steve Yurchik, a déclaré cela dans une interview publiée jeudi par la ressource de profil ArsTechnica .

"L'objectif d'atterrir sur la lune en 2024 n'est peut-être plus réaliste en raison de l'allocation des deux dernières années, ce qui n'a pas été suffisant pour atteindre cet objectif", a-t-il expliqué. «Compte tenu de cette situation, nous étudions à nouveau la question afin de définir la voie la plus optimale à suivre», a ajouté Yurchik. Le nouveau président américain, le démocrate Joe Biden, l'a nommé , ainsi que plus de 30 autres personnes, à des postes temporaires dans son administration le 20 janvier.

"L'administration soutient les objectifs du programme Artemis, nous attendons avec impatience les prochaines étapes. Nous comptons assurer pleinement la continuité de l'objectif principal de ce programme", a assuré le chef par intérim de la NASA.

Au printemps 2019, la NASA a annoncé le projet du programme lunaire Artemis, qui comprendra trois étapes. Le premier d'entre eux (Artemis 1) prévoit le vol sans pilote du vaisseau spatial Orion installé sur la fusée Space Launch System (SLS) autour de la Lune et son retour sur Terre. La deuxième étape (Artemis 2) est un vol autour d'un satellite naturel de la Terre avec un équipage à bord. Dans la troisième phase de la mission (Artemis 3), la NASA prévoit d'atterrir des astronautes sur la Lune en 2024, puis de les envoyer sur Mars vers le milieu des années 2030. La première étape du programme est prévue pour 2021, la seconde pour 2023.

Des arguments financiers sont mis-en-avant ici mais raisonnablement on peut y ajouter des question techniques: si les missions Atemis 1 et Artemis 2 paraissent réalistes, la mission Artemis 3 dont le but est de déposer des astronautes sur la Lune (dont une femme) paraît, elle, plus incertaine car elle suppose la mise au point d'un atterrisseur lunaire habité dont le développement est à peine commencé. Elle suppose aussi la mise en place du "Gateway" lunaire et donc au minimum six missions (pas toutes habitées heureusement) vers la Lune en 4 années...

On aimerait que si les américains revoient leur stratégie, ils fassent une place à la Russie, mais là, la politique entre en jeu.

Source: TASS; Crédit d'illustration: NASA.