Vostochny: on se prépare à accueillir l’étage d’injection DM pour Angara

Le système de refroidissement de l'air pour le bloc d'injection DM.

Le système de refroidissement de l'air pour le bloc d'injection DM.

Dans le bâtiment d'assemblage et d'essai (MIK universel, partie préparation des charges utiles) du cosmodrome de Vostochny, un lieu de travail est en cours de préparation pour l'étage supérieur DM développé par RKK Energia, qui sera utilisé avec le lanceur Angara.

Afin de fournir les conditions de température et d'humidité nécessaires lors de la préparation et des essais de l'étage supérieur, un système de contrôle de la température de l'air est nécessaire. Ce système mobile, entièrement créé à partir de composants domestiques, est capable de prélever l'air de l'environnement, de l'amener aux paramètres spécifiés de pureté, d'humidité, de température et de le fournir à l'étage supérieur.

Des tests autonomes sont effectués durant un mois, après quoi toute la documentation nécessaire sera publiée et le système sera transféré en fonctionnement normal.

Les étages supérieurs de type DM sont conçus pour transférer les engins spatiaux depuis une orbite basse standard vers l'orbite cible, ainsi que vers les trajectoires d'échappement vers l'espace profond.

Lors de la création de l'étage supérieur DM, un principe modulaire a été utilisé. La base du bloc d'injection (RB en russe) est le module de base, qui comprend des réservoirs de carburant, un moteur, deux systèmes de propulsion pour un système d'assistance au lancement, un compartiment d'instruments autonome et des châssis de puissance.

[Les blocs d'injection russes sont nombreux: Fregat (pour le lanceur Soyouz 2.1a et b), Briz-M (pour Proton et peut-être pour Angara), DM, dans sa dernière version DM-03 (pour Proton, l'ex-Zenit et Angara), Volga (pour le lanceur Soyouz 2.1v)... Si l'infrastructure pour ces blocs existe à Plesetsk et Baïkonour, elle doit être créée de toutes pièces à Vostochny pour une pleine utilisation du lanceur lourd Angara A5.]

Source et crédit photographique: Roscosmos