La zone de chute d'un des blocs du lanceur soyouz repéré dans un méandre d'une rivière.

La zone de chute d'un des blocs du lanceur soyouz repéré dans un méandre d'une rivière. La neige, moins importante que dans la période précédente, a permis de localiser rapidement les blocs.

Dans la zone de chute du premier étage du lanceur, le 26 avril 2021, 4 heures après le lancement réussi du lanceur Soyouz-2.1b depuis le cosmodrome de Vostochny, le groupe de recherche aérienne a trouvé les quatre boosters périphériques.

À l'heure actuelle, les spécialistes du Centre pour l'exploitation des installations d'infrastructure spatiale au sol (TsENKI) prennent des mesures environnementales (prélever des échantillons de neige et de sol, et déblayer les sites pour préparer l'évacuation des fragments et les envoyer à la cosmodrome).

Une particularité du lancement a été la destruction importante de l'un des blocs au cours de la cgute et, par conséquent, une grande fragmentation des débris, ce qui augmentera le volume de travail de collecte et préservation environnementale, qui se poursuivra sans interruption jusqu'à mi-mai 2021.

Le lancement de la fusée porteuse Soyouz-2.1b avec l'étage supérieur Fregat et 36 engins spatiaux de la société de satellites OneWeb a eu lieu le 26 avril 2021. Ce lancement était le troisième entièrement commercial depuis le cosmodrome de Vostochny, mis en œuvre sur commande du fournisseur européen de services de lancement Arianespace et de la société russo-française Starsem pour l'opérateur de la constellation de satellites innovante OneWeb.

Source et crédits photographiques: TsENKI/Roscosmos

Un des blocs périphériques au sol.

Un des blocs périphériques au sol. La chute se fait quand même d'une forte altitude (environ 45 Km), au bout d'environ 2 minutes de vol. Il est même étonnant que bien souvent les blocs restent d'un seul tenant.