Les visiteurs dans la tour de service mobile du pas 1S de Vostochny.

Les visiteurs dans la tour de service mobile du pas 1S de Vostochny. A droite le haut de la coiffe du lancement des satellites OneWeb le 24 mars.

Le mercredi 24 mars 2021, le vice-Premier ministre de la Fédération de Russie Marat Khousnoulline, le ministre de la construction, du logement et des services publics de la Fédération de Russie Irek Fayzoulline et le directeur général de la société d'État Roscosmos Dmitry Rogozine ont effectué une visite de travail au cosmodrome de Vostochny où ils ont évalué le rythme de construction des bâtiments résidentiels pour les employés du cosmodrome, visité le chantier de construction de l'aéroport et le complexe d'exploitation des zones de chute. Ils ont également suivi l'avancement de la construction du complexe météorologique.

Au cours de la visite, le vice-premier ministre de la Fédération de Russie Marat Khousnoulline et le directeur général de la société d'État Roscosmos Dmitri Rogozine ont visité le complexe technique du lanceur Soyouz-2 et supervisé la préparation du lanceur Soyouz-2.1b avec l'étage d'injection Fregat et le vaisseau spatial OneWeb pour le lancement effectué le 25 mars.

Ils ont également inspecté les principaux chantiers de construction du complexe de lancement des lanceurs Angara: le poste de commandement, l'installation centralisée et de lancement. En conclusion, le vice-Premier ministre de la Fédération de Russie, Marat Khousnoullin, a tenu une réunion "Sur l'état d'avancement des travaux de construction des installations du cosmodrome de Vostochny".

A cette occasion, ainsi qu'à la suite des déclarations faites après le lancement OneWeb, on a appris plusieurs choses intéressantes: d'abord que l'aéroport est bien en construction (il ne doit pas être bien avancé car aucune photo n'a été diffusée).

En suite que le prochain lancement depuis Vostochny pour OneWeb aurait lieu dans un mois donc le 25 avril.

Mais aussi qu'au moins six lancements depuis le cosmodrome de Vostochny sont prévus pour 2021. Avec l'apparition de nouvelles commandes, ce nombre pourrait être augmenté, a déclaré jeudi aux journalistes Dmitry Rogozine, directeur général de la société d'État Roscosmos.

"Combien de [lancements] y aura-t-il sur Vostochny? Disons simplement, selon nos calculs, au moins six. Je ne peux pas dire le chiffre exact, peut-être plus. En raison du fait que les clients commerciaux sont en train d'augmenter la production d'appareils, et que pour cette raison des demandes supplémentaires peuvent apparaître », a-t-il déclaré.

On apprend aussi que la décision finale sur le mécanisme de construction de la troisième étape du cosmodrome de Vostochny dans la région de l'Amour devrait être prise en avril de cette année, a déclaré mercredi Dmitry Rogozine, le chef de la société d'État de Roscosmos, aux journalistes.

"Le fait est est que nous sommes à la croisée des chemins, la décision n'a pas encore été prise. J'espère que [la décision sur la construction de la troisième étape] sera prise dans les semaines à venir. Naturellement, de telles décisions sont le fait du chef de l’Etat, qui sera informé des vues des concepteurs généraux guidant nos ingénieurs de ce qui est possible en option «A», en option «B», en option «C» soit donc différentes combinaisons de forces et de moyens des systèmes spatiaux pour assurer la tâche principale", a déclaré Rogozine.

Il a souligné qu'il comptait sur le soutien du gouvernement fédéral.

"Attendons, comptons combien de temps il reste, deux semaines et demie, et nous aurons une décision qui guidera Roscosmos, et le gouvernement, je l'espère, nous soutiendra", a déclaré Rogozine après un voyage de travail à Vostochny du Vice-premier ministre Marat Khousnoulline. «Marat Shakirzyanovich est conscient de ce qui est nécessaire et de ce qui sera nécessaire en cas d’adoption de tel ou tel plan d’action pour créer un système de transport de classe stratégique», a-t-il ajouté.

Enfin (et surtout?) que les cosmodromes en Russie ont besoin de modernisation pour une organisation du travail plus simple et en même temps holistique, a déclaré mercredi le chef de Roscosmos Dmitri Rogozine aux journalistes.

"Aujourd'hui, nous devons trouver des solutions plus simples, abandonner plus hardiment ces décisions conservatrices quand un complexe séparé a été construit pour un missile, comme une économie de subsistance. - des bâtiments de test pour chacun", - a déclaré Rogozine.

De plus, selon le chef de Roscosmos, les postes de commandement devraient pouvoir interagir avec différents complexes de lancement.

"Autrement dit, considérer le cosmodrome tout entier comme un seul organisme, et non comme un ensemble de complexes de lancement qui existent de manière autonome, seuls. C'est une tâche distincte, et aujourd'hui le Vice-Premier Ministre [Marat Khousnoulline] a donné un ordre, et il sera exécuté", a déclaré Rogozine...

Source et crédits photographiques: TsENKI/Roscosmos ; TASS, TASS, TASS et TASS

L'accès au poste de commandement du pas de tir Soyouz (1S) à Vostochny.

L'accès au poste de commandement du pas de tir Soyouz (1S) à Vostochny.

Marat Khounoulline, Rouslan Moukhammedjanov et Dmitry Rogozine en vise au Poste de Commande du pas 1S du cosmodrome Vostochny.

Marat Khounoulline, Rouslan Moukhammedjanov et Dmitry Rogozine en vise au Poste de Commande du pas 1S du cosmodrome Vostochny.

La jeunesse aux commandes à Vostochny...

La jeunesse aux commandes à Vostochny...

Dmitry Baranov (RKTs Progress) montre à Marat Khoushnoulline des clés permettant d'autoriser le lancement.

Dmitry Baranov (RKTs Progress) montre à Marat Khoushnoulline une clé permettant d'autoriser le lancement. Entre les deux Alexandre Lopatine de Roscosmos.

La galerie du Transbordeur permettant le déplacement des éléments spatiaux (satellites, étages d'injection...) entre la partie "charges utiles" du MIK et celle du Lanceur.

La galerie du Transbordeur permettant le déplacement des éléments spatiaux (satellites, étages d'injection...) entre la partie "charges utiles" du MIK et celle du Lanceur.

Une vue de la chambre à vide en cours d'installation au MIK de Vostochny.

Une vue de la chambre à vide en cours d'installation au MIK de Vostochny.