Le segment russe de l'ISS.

Le segment russe de l'ISS.

Le déplacement du vaisseau spatial habité Soyouz MS-17 du module Rassvet au module Poisk est nécessaire pour effectuer une sortie dans l'espace.

Cela a été annoncé par le cosmonaute Sergueï Koud-Sverchkov.

Il a précisé que ce déplacement est prévu pour le 19 mars. Dans un proche avenir, les membres de l'équipage commenceront les préparatifs. "Tout d'abord, cela est dû à la nécessité de mener une sortie dans l'espace pour terminer les préparatifs du désamarrage du module Pirs", a écrit Koud-Sverchkov sur sa page du réseau social VKontakte.

Le cosmonaute a rappelé qu'à l'avenir, un module de laboratoire multifonctionnel «Science» [Naouka - NDLR KN] sera amarré à la place du module «Pirs».

"Pour les travaux dans l'espace, il est prévu d'utiliser le module de recherche Pirs comme sas. Le plus rationnel (en termes d'actions de l'équipage) et sûr (en termes de lutte contre d'éventuelles situations d'urgence) est d'effectuer l'EVA (activité extravéhiculaire), quand comme sas de secours, on dispose d'une alternative souvent le compartiment de transition du module Zvezda est utilisé", a ajouté Koud-Sverchkov, expliquant que de plus en avril un nouveau vaisseau spatial habité, Soyouz MS-18, s'amarrera au module Rassvet.

Auparavant, les cosmonautes russes se rendaient dans l'espace ouvert depuis la baie d'amarrage de Pirs, qui sera ramené sur Terre (en fait coulé dans le Pacifique) avant le lancement de Naouka plus tard dans l'année. Ils utilisent désormais la trappe de sortie du petit module de recherche Poisk (positionné au zénit), comme en novembre 2020.

Pour bien comprendre il faut imaginer qu'au cas où les cosmonautes, après leur sortie dans l'espace, ne puissent refermer l'écoutille du module depuis lequel ils sont sortis, ils doivent disposer d'une alternative: c'est-à-dire un vaisseau soyouz accroché à ce même module et avec lequel ils pourraient rentrer sur Terre en urgence. Il faut donc que, sur le module qui sera désormais utilisé comme sas (Poisk), un soyouz soit accroché. Ce sera donc Soyouz MS-17, qui pour l'instant est accroché au module Rassvet.

Les cosmonautes de Roscosmos Sergey Ryzhikov et Sergey Kud-Sverchkov, les astronautes de la NASA Kathleen Rubins, Michael Hopkins, Victor Glover, Shannon Walker et l'astronaute Soichi Noguchi de l'Agence japonaise de recherche aérospatiale sont désormais sur l'ISS.

Ci-dessus une image d'archives, permet de localiser les différents modules russes (mais pas vraiment ce qui va se passer).

Par contre l'image ci-dessous, elle, est à jour et vient d'être publiée par Sergueï Koud-Sverchkov.

Source: TASS; crédit photographique: Roscosmos

Sur ce diagramme il est possible de comprendre comment Soyouz MS-17 sera replacé sur Poisk et l'arrivée prévue de Soyouz MS-18 en avril.

Sur ce diagramme il est possible de comprendre comment Soyouz MS-17 sera replacé sur Poisk et l'arrivée prévue de Soyouz MS-18 en avril.