Progress MS-16 approche de l'ISS.

Progress MS-16 approche de l'ISS.

Un petit problème sur le signal du système de rendez-vous Kours-NA à 20 mètres de l'ISS a obligé Sergueï Ryzhikov a prendre le contrôle manuel du cargo à l'aide du système TOROU. Une tâche qu'il a réussi à maîtriser sans peine, le cargo ayant accosté sans encombre au module Pirs.

Auparavant l'approche lointaine a d'abord été effectuée comme à l'habitude avec le système automatique Kours-NA puis un passage expérimental au système Glonass/GPS a été effectué, avant de revenir au système Kours. Cependant une déviation dans l'axe excessive a conduit les responsables a recommander le passage en manuel.

L'analyse du problème est en cours avec la formation d'une commission d'enquête.

En effet, à quelques mètres de la station, le cargo spatial a fait un manœuvre de roulis à environ 20 mètres de la station. L'écart ayant dépassé les 30 degrés admissibles, le contrôle de mission a interrompu l'accostage automatisé, a demandé à l'équipage d'activer le mode TOROU et a ordonné au à Progress MS-16 de s'éloigner de la station à une distance de 30 mètres. Après avoir éloigné le cargo de la station, Sergueï Ryzhikov a pu le stabiliser  et, après une courte période de maintien en position, a procédé à l'amarrage sous contrôle manuel avec l'approbation du sol. Selon Roscosmos, la capture mécanique entre le cargo et la station a eu lieu à 9 h 26, heure de Moscou, soit avec entre trois et six minutes de retard. La fermeture des crochets périphériques du port d'amarrage du cargo aurait eu lieu à 9 h 32, heure de Moscou, selon le TsOUP à Korolyov.

Selon une source de l'industrie, l'échec de l'amarrage automatisé a été causé par le fait que la parabole de l'antenne ASF qui effectue des mesures précises du positionnement du navire lors de son approche de la station, aurait été tordue. Les spécialistes soupçonnent que l'antenne parabolique aurait pu être endommagée par un fragment de la coiffe lors de sa séparation lors du lancement, répétant essentiellement un incident lors du lancement du précédent cargo Progress MS-15.

Les experts ont remarqué que jusqu'à trois anomalies au cours de la séparation de la coiffe se sont produites depuis le passage des lancements Progress des variantes de fusée Soyouz-U / FG vers la nouvelle série du lanceur, le Soyouz 2.1. Pourtant la conception de la coiffe sur les deux versions de la fusée est la même, mais sa séparation sur Soyouz-2 a lieu plus tôt, car le nouveau système de commande numérique du véhicule offre un contrôle plus flexible de la trajectoire.

A suivre. Heureusement tout se finit bien et l'incident vaudra à Sergueï Ryzhikov une récompense.

Sources et crédits photographiques: Roscosmos/TASS/www.russianspaceweb.com

Sergueï Ryzhikov a réussi à rétablir le roulis excessif du cargo.

Sergueï Ryzhikov a réussi à rétablir le roulis excessif du cargo depuis le module Zvezda aux commandes du système TOROU.

Arrimage effectué entre Progress MS616 et le module Pirs de l'ISS.