Atterrissage de l'Antonov 124-100 à l'aéroport Krainy enneigé de Baïkonour.

Rappelons d'abord que les lancements commerciaux par des lanceurs russes ont été drastiquement réduits en raison de la concurrence internationale qui règne de les services de lancements phagocytés par SpaceX qui laissent quelques miettes aux autres. Heureusement Arianespace peut compter sur le marché européen et compte sur son futur lanceur Ariane 6 pour se relancer. Du côté russe la réduction des lancements commerciaux est également dû à l'indisponibilité du lanceur Proton qui, après avoir connu des déboires techniques, n'est plus fabriqué alors que son remplaçant, Angara, est encore en test, et en préparation de la production en série.

Heureusement, Roscosmos a réorganisé sa démarche commerciale (voir ici) avec Glavkosmos (voir ci-dessous "pour référence"), son bras commercial qui a beaucoup œuvré pour commercialiser le lanceur Soyouz-2.

Le prochain lancement sera celui d'un satellite sud-coréen (CAS500-1) accompagné de charges additionnelles.

Le satellite de l'Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI) CAS500-1 vient donc d'être livré sur le site n° 31 du cosmodrome de Baïkonour.

L'avion An-124-100 avec le satellite et l'équipement de soutien au sol a atterri à l'aéroport de Krainy (Baïkonour), d'où la cargaison a été chargée sur des camions et livrée au cosmodrome, où la préparation, le ravitaillement et l'intégration avec l'étage supérieur Fregat auront lieu.

La mission principale de CAS500-1 est d'acquérir des images en modes panchromatique et multispectral à l'aide de la charge utile AEISS-C (Advanced High Resolution Compact Earth Sensing System).

Le 18 janvier, l'étage supérieur «Fregat» et les satellites des sociétés suivantes avaient été livrés au cosmodrome de Baïkonour: Astroscale (ELSA-d), Axelspace (3 GRUS et l'appareil de la préfecture de Fukui), Centre spatial Mohamed Bin Rashid (DMSAT-1), GAUSS (UNISAT-7), tous participant au lancement.

Pour référence:

Glavkosmos  est une filiale de la société d'État Roscosmos. La tâche principale de l'entreprise est de promouvoir les réalisations de l'industrie des fusées et de l'espace russe sur les marchés mondiaux et de gérer des projets internationaux complexes. Depuis plus de trente ans de l'histoire de l'entreprise, plus de 140 contrats internationaux ont été mis en œuvre avec succès, dont plus de 150 engins spatiaux ont été lancés en tant que charge utile associée.

Glavkosmos Launch Services (filiale de Glavkosmos et MSC KOSMOTRAS) est l'opérateur des lancements commerciaux. La société a été créée par décision de Roscosmos et est autorisée à conclure et à mettre en œuvre des contrats commerciaux pour le lancement d'engins spatiaux utilisant des fusées porteuses de la famille "Soyouz-2" depuis les ports spatiaux russes.

Le Korea Aerospace Research Institute  est la principale organisation d'exploration spatiale de Corée du Sud. KARI est un concepteur, fabricant et opérateur de divers types d'engins spatiaux.

Source et crédits photographiques: GKlaunch/Roscosmos

Le satellite CAS500-1 sort de l'avion.

Le convoi de semi-remorques transportant CAS500-1, les autres satellites et le matériel de support vers le cosmodrome et son site 31.