D’ici fin 2024, la Russie abandonnera les informations des satellites météorologiques occidentaux

Igor Shoumakov, DG de Roshydromet. Image d'archives.

Igor Shoumakov, DG de Roshydromet. Image d'archives.

D'ici fin 2024, la Russie abandonnera complètement les informations des satellites météorologiques occidentaux, a déclaré aux journalistes le directeur de Roshydromet, Igor Shoumakov.

"Jusqu'à un certain moment, nous avons eu une coopération étroite avec nos collègues occidentaux - avec le système EUMETSAT, qui nous a fourni une assez grande quantité d'informations opérationnelles nécessaires à nos activités normales de prévision", a-t-il déclaré après le lancement de Soyouz-2.1. b fusée avec le satellite "Météor-M" n° 2-4.

Récemment, selon Shoumakov, le flux d'informations provenant des satellites occidentaux s'est pratiquement tari, mais

"grâce aux collègues de Roscosmos, le manque d'informations a été pratiquement éliminé. En regardant un peu vers l'avenir, je pense que d'ici le milieu ou la fin cette année, compte tenu des projets de lancement des appareils hydrométéorologiques, nous pourrons abandonner complètement EUMETSAT", a-t-il ajouté.

Shoumakov a souligné que Meteor-M n° 2-4 est équipé d'un équipement unique qui permet au satellite de voir à travers les nuages, de surveiller les mers et les océans, en particulier la route maritime du Nord, de participer à la prévision des conditions des glaces et d'effectuer également des tâches environnementales.

Source: TASS; Crédit photographique: inconnu, via Chronique de l'ère spatiale