Extrait du wagon de transport, Soyouz MS-18 est transporté par un pont roulant.

Extrait du wagon de transport, Soyouz MS-18 est transporté par un pont roulant.

Retour de la station de ravitaillement pour Soyouz MS-18.

Au cosmodrome de Baïkonour, des spécialistes d'Energuya des entreprises spécialisées de Roscosmos ont achevé les opérations de remplissage de l'engin spatial habité de transport Soyouz MS-18 avec des propulseurs et des gaz comprimés.

Après le ravitaillement en carburant, le navire a été de nouveau livré au bâtiment d'assemblage et d'essai du site n°254 et réinstallé dans son stand dynamique pour d'autres travaux de pré-lancement, y compris le cgargement du fret et l'installation de l'isolant thermique, le pesage de contrôle du nvaisseau et son arrimage au compartiment de transition du lanceur.

Le lancement de la fusée porteuse Soyouz-2.1a avec le vaisseau spatial Soyouz MS-18 est prévu le 9 avril 2021 depuis le cosmodrome de Baïkonour dans le cadre du programme des 65e et 66e expéditions principales vers la Station spatiale internationale.

Au cosmodrome, l'équipage principal de l'engin spatial continue de se préparer pour le vol. Il est composé du commandant Oleg Novitsky (Roscosmos), de l'ingénieur de vol-1 Pyotr Doubrov (Roscosmos) et de l'ingénieur de vol-2 Mark Vande Hei (NASA).

Ci-dessous quelques images commentées du retour du vaisseau  au MIK 254.

Source et crédits photographiques: Energuya/TsENKI/Roscosmos

Le vaisseau est déposé sur un charriot de transport entre les différente partie du bâtiment du MIK 254.

Le vaisseau est déposé sur un charriot de transport entre les différente partie du bâtiment du MIK 254.

Basculement du vaisseau à l'horizontale sur le charriot.

Basculement du vaisseau à l'horizontale sur le charriot.

Cette image montre la taille du MIK 254: prévu pour l'ensemble Energuya/Bourane il est surdimensionné en hauteur.

Cette image montre la taille du MIK 254: prévu pour le complexe Energuya/Bourane il est surdimensionné en hauteur.

On passe dans la salle voisine grâce au charriot, ce que ne pourrait pas faire un pont roulant.

On passe dans la salle voisine grâce au charriot, ce que ne pourrait pas faire un pont roulant.

Soyouz MS-18 va de nouveau être soulevé par un pont roulant pour être réinstallé sur son stand de préparation.

Soyouz MS-18 va de nouveau être soulevé par un pont roulant pour être réinstallé sur son stand de préparation.

Soyouz MS-18 passe à côté de ses "collègues", deux vaisseaux progress en attente.

Soyouz MS-18 passe à côté de ses "collègues", deux vaisseaux progress en attente.

Soyouz MS-18 va retrouver sa place sur son stand de préparation.

Soyouz MS-18 va retrouver sa place sur son stand de préparation. Il porte le nom de Youri Gagarine le premier cosmonaute de l'humanité.