Une possible configuration pour le futur lanceur super-lourd russe

Vue d'artiste d'une possible configuration du lanceur super-lourd russe. crédit: www.russianspaceweb.com.

Une fois n'est pas coutume, voici une actualité venant directement d'Anatoly Zak et de son site www.russianspaceweb.com.

Il y détaille la configuration qui semble avoir la préférence de Roscosmos (bien que cette architecture ne soit pas encore officiellement approuvée). Pour avoir le détail il faut être abonné à la partie "insider" du site d'Anatoly Zak (en anglais). Mais il nous donne gratuitement le schéma qui permet de se faire une bonne idée du lanceur. C'est évidemment une histoire à suivre au cours des...années qui arrivent (eh oui! le temps "spatial" paraît bien long aux passionnés que nous sommes).

La figure montre que le corps central sera entouré de 6 "boosters" utilisant le moteur de la soyouz-5 (probablement renommée Irtysch pour satisfaire la partie Kazakh) le RD-171MV. Le moteur équipant le "core" sera, surprise!, le RD-180 (le moteur russe équipant l'Atlas américaine).

Cette utilisation des moteurs des séries RD-170 et RD-180, pour lesquels les chaînes de production sont en activité, va permettre d'obtenir un minimum de coût d'infrastructure. Pour ce qui est du RD-180, lorsque les achats américains cesseront (le RD-180 va être remplacé par une production locale) les chaînes pourront poursuivre la production pour le lanceur super-lourd.

Une fois la fusée Soyouz-5/Irtysch élaborée, le passage au lanceur lourd nécessitera essentiellement le développement du 4ème étage qui sera un étage cryotechnique utilisant 2 moteurs RD-0146. Enfin le 5ème étage sera dérivé de l'étage d'injection Block DM03 rebaptisé "Korvet" pour l'occasion.

Source et crédit d'illustration: www.russianspaceweb.com