Proton-Medium, la nouvelle version intermédiaire de la Proton M.

ILS, le bras commercial de Khrunitchev, a annoncé commercialiser une nouvelle incarnation de la vieillissante  et polluante Proton-M nommée Proton-Medium.

Comme beaucoup de fournisseurs de lanceurs, Khrunitchev est confronté d'une part à la concurrence, et d'autre part à un problème de dimensionnement de son lanceur vedette.

Arianespace connaît bien le problème avec la très belle, puissante mais aussi très chère Ariane-5. Le problème est simple: La surcapacité pour des satellites qui ont tendance  à maigrir. Il faut pour l'Ariane-5 souvent trouver 2 satellites à lancer en même temps mais à condition que les orbites visées soient compatibles. De plus, dans le cas d'Ariane-5, le mode de propulsion cryotechnique (LOX  et LH) est un handicap car cher à mettre en oeuvre. Arianespace ne s'y est pas trompé qui depuis longtemps a perçu le problème et a développé, d'abord Soyouz à Kourou pour les charges moyennes, puis Vega pour les charges légères. Enfin, Arianespace va disposer d'une nouvelle fusée, modulable (2 versions) Ariane-6 qui lui permettra de mieux répondre à la demande.

Khrunitchev a aussi des problèmes similaires. Son lanceur est ancien et son carburant polluant. A terme ce lanceur sera remplacé par l'Angara. Mais en attendant que faire? Comme il n'est pas question de créer encore une nouvelle fusée alors que l'Angara fera l'affaire dans quelques années (le temps que l'usine de production soit oprationnelle), Khrunitchev a fait plusieurs propositions. Il semble que la solution retenue soit la plus simple: d'une part le troisième étage est supprimé et remplacé par un adaptateur (cylindre métallique) qui permet au lanceur de garder ses dimensions donc son pas de tir avec ses équipements. D'autre part le lanceur revisité disposera soit d'une coiffe classique, soit d'une coiffe plus large (diamètre 5,2 m, voir le schéma ci-dessous). Et bien sûr l'étage d'injection Briz-M demeure.

On le voit les changements sont minimaux, mais l'économie probablement, de ce fait, maximale.

Source et crédits illustratifs: ILS

Les deux coiffes possibles pour la Proton-Medium, englobant l'étage d'injection Briz-M.